mercredi 1 octobre 2014

Un Goéland marin, Larus marinus qui nous vient de loin!

Lors de notre périple en mer entre le port de La Turballe et l'Ile de Hoëdic, le 14 Septembre dernier, nous avons pris "un certain nombre de photos", dont celles des Fou de Bassan postées récemment, ainsi que de jeunes Goélands la plupart immatures, qui tournaient autour du bateau. Une surprise nous attendait au post traitement, l'un de ces jeunots arborait une belle bague, ostensible qui laissait apparaître clairement le code destiné à le référencer: voici la photo, avec une loupe:


Remonter au Bagueur, pas facile: un sérieux coup de pouce du Forum Bretagne Vivante m'a permis de le retrouver, incroyable, mais c'est au Nord de l'Ecosse que l'affaire a commencé, voici sa réponse à mon mail de prise de contact: 

Hi Daniel,
...
4S8:C was ringed metal GR83229 as a chick on 28th June 14 at Horse Isle Ardrossan Ayrshire Scotland 55 39N 4 51 W.
Not only is this our first record from GBB this year it is also the furthest distant record of any Clyde RG GBB gull since we began ringing in 1976!!
Our previous distant was to Cornwall England.
Thank you again for this report and the stunning photo, if you see this bird again please let us know.

Iain Livingstone CRG


Note: je pense que GBB veut dire Great Black-Backed Gull : Chez nous Goéland marin, Larus marinus.

Ci-dessous une carte du Royaume uni, pour situer le point de départ au 28 Juin (Horse Isle sur le point rouge):



Ce qui veut dire que notre immature a parcouru 1500Km environ, entre le 28 Juin et le 14 Septembre 2014 (moins de trois mois), pour rejoindre l'Ile de Hoëdic... Belle performance indeed!

mardi 23 septembre 2014

Nos amis les Fou de Bassan, attention à l'espèce humaine!

Suite de notre billet précédent au sujet des Fou de Bassan, Morus bassanus
Ceci pour illustrer le fait qu'en mer leur vie (et survie) est dure... Et l'homme sans le vouloir ne les aide pas toujours: Voici ce que ce Fou de Bassan a ramené d'une de ses plongées pour de la nourriture:



A-t-il ingurgité un hameçon au bout duquel était fixée sa proie? quelle est désormais sa chance de survie?

samedi 20 septembre 2014

Fou de Bassan, Morus bassanus

Le rêve enfin réalisé, nous avons enfin approché les yeux bleus des Fou de Bassan, Morus bassanus! Dans notre presqu'île, impossible de les croiser si l'on reste à terre. Pour les voir, mieux vaut prendre la mer, et avoir quelques caisses de poisson pour qu'ils approchent de l'objectif...
Avons participé à une promenade en mer avec la LPO, entre le port de La Turballe et l'Ile de Hoëdic, (des fanatiques d'ornitho. et des pro. de photos à bord, armés de gros télé, de jumelles et de lunettes de visée). Résultat satisfaisant pour nous, à main levée, avec pour optique unique le 300mm 1:4:

 






Les juvéniles ont le plumage noir, mais ne plagions pas la description des Fou de Bassan, Morus bassanus faite par le site oiseau.net, tout y est si bien expliqué!

Nos amis anglophones les nomment : Northern Gannet

Particularités :
- ordre :Suliformes
- Famille: Sulidés
- Taille / poids  : 100 cm / 3 Kg en moyenne. (envergure 170 cm)
- Longévité : 21 ans 
- Habitat :  longe les côtes de l'Atlantique Nord, visible en pleine mer.
- Nidification : Nid dans les falaises rocheuses surplombant la mer, sur des îles.
- Régime alimentaire : poissons.
- Répartition: hémisphère Nord

dimanche 10 août 2014

Goéland juvénile, Larus sp

Larus argentatus en devenir? ou Larus marinus? ce sont les plus courants sur nos côtes...pattes roses, seul signe distinctif...
Celui dont je vous parle a vraiment été sympa avec moi dernièrement!
Si j'avais eu un peu de nourriture, il serait certainement venu vers ma main...
Il était à même la plage même, parmi les bateaux et les baigneurs bien qu'à distance respectable, je le croyais blessé, tant il supportait la présence humaine; il s'était creusé un trou comme s'il regrettait son nid, ou s'il cherchait un peu d'humidité? je me suis approché en évitant de diriger mon regard vers lui, et en prenant beaucoup de temps, apparemment il acceptait d'être visé par mon optique (80-200mm f2.8), le bruit du déclencheur ne l'effrayait pas non plus, j'ai passé un bon moment à l'observer, assis dans le sable, à trois mètres de lui. La lumière n'était pas top, mais j'ai quelques photos... et c'est moi qui ai quitté le terrain de jeu, pour respecter sa tranquillité: Bon vent!



lundi 21 juillet 2014

Cuvée 2014 chez les Grèbes huppés, podiceps cristatus

Ce Grèbe huppé, podiceps cristatus  est né cette année, on aperçoit encore les stries caractéristiques des juvéniles sur les côtés de la tête. Ma présence ne l'a pas trop perturbé, il a effectué quelques plongeons experts devant moi, puis s'est éclipsé...
En Loire-Atlantique il n'est pas rare de les voir en mer, dans les traicts du Croisic en particulier; mais dés le mois d'Avril ils se retirent en eau douce pour nicher, en voici un (image de Juillet 2014) en train d'acquérir son autonomie dans les zones marécageuses de la Grande Brière ou il est né:



mercredi 16 juillet 2014

Effraie des clochers, Tyto alba - pas en bonne santé...

Strigiformes > Tytonidés > Tyto

J'aurais préféré vous la monter vivante! voici ce que nous avons trouvé un matin au bord d'une route départementale, victime d'une collision avec un véhicules automobile, une des causes de mortalité de cette espèce qui pour se nourrir, effectue des vols rasant, de nuit ou à la pénombre. Il s'agit de la magnifique chouette Effraie des clochers, Tyto alba, que les anglophones nomment Western Barn Owl. Notre spécimen n'était pas bagué:



Voir la description de l'Effraie des clochers illustrée par oiseauxnet.

dimanche 13 juillet 2014

En vol, l'Échasse blanche, Himantopus himantopus

Charadriiformes > Recurvirostridae > Himantopus

l'Échasse blanche, Himantopus himantopus, en plein vol cette fois;
ce n'était pas volontaire, en pénétrant sur un chemin au cœur des marais salants, je me suis vite rendu compte que je n'étais pas le bienvenu...Les Échasse blanche, Himantopus himantopus se sont élevées et ont commencé à tournoyer autour de moi, en poussant des petits cris d'alerte, pour bien défendre leur territoire. Je ne me suis pas attardé, juste le temps de ces quelques clichés! les poussins devaient être par là, mais je n'ai rien vu...Bonne protection, donc:





Côté technique photo, la prise de vue en vol requiert un certain nombre de précautions pour ces oiseaux blancs aux yeux rouges!:
- objectif utilisé : Focale fixe 300mm; idéal car encore assez léger...
- suivi dynamique avec un seul collimateur actif;
- la cible effectue des mouvements circulaires, attention au contrejour, le soleil doit absolument être dans votre dos, et l'œil de l'échasse doit rester visible bien rouge au moment du déclenchement;
- ISO le minimum, mais bien contrôler la vitesse, jamais au dessous du 1/1000éme; (les photos ci-dessus sont prises au 1/2000éme)
- ouverture/ vitesse:  priorité à l'ouverture, je suis souvent à 5.6, ce qui par beau temps m'assure une vitesse ad hoc;
- correction? je corrige en général à -0,3 IL; et beaucoup plus si l'oiseau est tout blanc...

mercredi 9 juillet 2014

Échasse blanche, Himantopus himantopus

Charadriiformes > Recurvirostridae > Himantopus

Je sais, nous l'avons déjà présentée...mais je l'aime comme dirait la chanson:



Les photos prises dans las marais salants de Guérande, datent du mois d'Avril 2014...

samedi 28 juin 2014

Pitpit maritime, Anthus petrosus

En bien mauvais état, semble-t-il, ce juvénile de Pipit maritime, Anthus petrosus...
En effet nous l'avons croisé hier, au Croisic, posé sur le mur de la jetée du Tréhic, un peu trop immobile pour être honnête...J'ai pu l'approcher à un mètre, les photos ci-dessous ont été prises avec le zoom basique 18-105mm; il semblait blessé, probablement aux pattes ou à l'abdomen, car à aucun moment il n'a tenté de se redresser pour prendre son vol, que sera-t-il devenu après notre passage? la nature aura fait pour le mieux...



vendredi 20 juin 2014

dimanche 15 juin 2014

Sarcelle du Brésil, Amazonetta Brasiliensis

Elle est magnifique dans ses couleurs très douces cette Sarcelle du Brésil, Amazonetta Brasiliensis, également appelée Canard Amazonette. Chez les adultes, mâle et femelle sont assez semblables, la femelle se distingue par des marques claires sur la tête, le mâle sensiblement plus fort, a le bec rouge assez prononcé et la nuque  noirâtre. L'iris est brun chez les deux sexes.



 
Ci-dessus le mâle

 Nos amis anglophones le nomment : Brazilian Teal,

Particularités :

- ordre : Anseriformes
- Famille: Anatidés
- C'est un canard de surface.
- Taille / poids  : 40 cm / jusqu'à 500 grammes. 
- Longévité : 15 ans, à confirmer...
- Habitat :  les plans d'eau douce, lacs et rivières, et marais à l'intérieur des terres.
- Nidification : Nid au sol, dans un creux ou un terrier abandonné, dans les herbes près de l'eau.
- Régime alimentaire :  mollusques, petits crustacés, graines, insectes et plantes aquatiques.
- Répartition: Amérique du sud.

mardi 10 juin 2014

Réponse à la devinette

Qui c'est?
La femelle de la Nette demi-deuil, Netta peposaca, Rosy-billed Pochard.
Nous avons rajouté le portrait de Monsieur en photo (4) ci-dessous


C'est un bel exemple de Dimorphisme sexuel
Bravo à ceux qui ont cherché, Bravo à ceux qui ont trouvé!
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...